Le chant des grenouilles

Publié le par Marie-Claire RAVE


Les grenouilles sont une attraction permanente de la mare, mais leur compagnie est  bruyante... Leurs coassements peuvent être audibles un kilomètre à la ronde et viennent percuter les efforts de préservation de cet écosystème essentiel.

Quelles grenouilles ?
En Europe, les amphibiens qui chantent sont les rainettes et les crapauds, peu fréquents et isolés, le grenouille rousse au chant très doux (Rana temporaria), la grenouille agile (Rana dalmatina) au chant relativement étouffé, et surtout celles qui nous cassent les oreilles, les grenouilles vertes, beaucoup plus nombreuses. Ce terme "grenouille verte" désigne plusieurs espèces sauvages (la grenouille de Lessona Pelophylax lessonae et la grenouille de Pérez, Pelophylax perezi) et leurs hybrides, notamment la grenouille comestible (Pelophylax kl. esculentus)*, hybride de la grenouille de Lessona et d'une espèce introduite, la grenouille rieuse (Pelophylax ridibunda).
Toutes ces grenouilles, ainsi que leurs oeufs et leurs têtards, comme les autres amphibiens sauvages, sont protégés par l'arrêté du 8 janvier 2021, il est donc interdit de les détruire ! Il est également interdit de les capturer, de les déplacer, de les blesser, de les transporter ou de les vendre. Le fait de ne pas respecter ces mesures de protection est puni de trois ans d'emprisonnement et de 150 000 € d'amende.
*kl pour "klepton" indique qu'il s'agit d'une espèce hybride

Le chant, essentiel à la sélection naturelle
Les grenouilles et crapauds ont un système des communication très élaboré. Les cris des grenouilles varient selon les espèces et selon les circonstances, elles émettent un son rauque lorsque rien ne les dérange, des appels brefs comme cri de contact, un coassement quand elles ressentent une menace comme la présence humaine, ou le ricanement guerrier d'un mâle contre les autres mâles qui empiètent sur son territoire.
Les grands rassemblements de mâles bruyants qui nous font sourire ou nous exaspèrent sont destinés à séduire les femelles et marquer leur territoire. Le sac vocal étant une caisse de résonnance qui amplifie le son, les mâles les plus forts ont le chant le plus puissant et la meilleure capacité de séduction. La chant est donc un  des éléments de la sélection naturelle qui renforce l'espèce.

Une "nuisance" cyclique
Les mâles chantent pendant la période de reproduction. Mâles et femelles se rassemblent autour des mares,  et une démonstration de séduction bruyante et musclée commence. Les femelles choisissent alors leur prétendant chanteur. Stimulées par le mâle élu, qui s'accroche à leur dos (phase qu'on appelle l'amplexus), elles pondent dans l'eau, et les oeufs sont fécondés par la semence que le mâle libère dans l'eau également, il s'agit d'une fécondation externe. La saison du chant de séduction ne dure pas si longtemps dans l'année. Si elle coïncide avec la période de reproduction, elle coïncide aussi avec la saison des barbecues : d'avril à août, et c'est bien là ce qui crispe. 

Quel est réellement le "problème" ?

Cela vous dérange personnellement
Je ne vois qu'une solution : aller habiter en ville.

Vous avez des invités à l'oreille sensible pour le week-end
Une solution temporaire semble fonctionner : installer sur les berges de la mare un héron ou une cigogne factice. Sachant que les grenouilles connaissent leur prédateurs et qu'elles savent que leur chant représente un danger, elles se feront discrètes. Mais elles comprendront vite que l'oiseau est inoffensif et s'accoutumeront à l'intrus.

Vous craignez qu'on vous oblige à combler votre mare
Plus les grenouilles sont concentrées, plus l'intensité et la fréquence de leur chant augmente, car les mâles se stimulent mutuellement. Si vous sentez que vos grenouilles sont perçues comme une nuisance par vos voisins, plusieurs moyens peuvent limiter le nombre de grenouilles, qui reviennent pondre sur le lieu où elles sont nées  :
- installer une barrière étanche du type grillage à poules, sachant qu'elles sont capables de sauter très haut, elles trouveront à pondre ailleurs,
- supprimer la végétation flottante qui est un lieu de rencontre privilégié car elle augmente le nombre de "places" disponibles,
- installer tout moyen d'agiter l'eau, ce qui diminue l'attractivité de la mare, jet d'eau ou petit dispositif subaquatique.
Vérifiez que vous respectez bien la législation sur les points d'eau. Notez que si la mare a été créée artificiellement et que le propriétaire a introduit lui-même les grenouilles, il peut être condamné à la combler pour trouble anormal du voisinage (Cour d'appel de Bordeaux du 2 juin 2016 n° 14/02570).
Expliquez, militez, adhérez à une association de protection de la nature ou à un programme de restauration des mares.

Les grenouilles sont attirées par la piscine
Certaines plantes ont la réputation de déplaire aux grenouilles. Plantez en masse des soucis et de la sauge. Une plante d'origine indienne, la chirette verte (Andrographis paniculata), utilisée dans les médecines traditionnelles pour traiter la fièvre et les affections respiratoires, est réputée éloigner les serpents et les amphibiens.
Le marc de café aurait également un effet répulsif.
L'éclairage de la piscine attire les insectes, principale nourriture des grenouilles. Solution toute simple : éviter d'éclairer, ce qui a aussi l'avantage de supprimer une source de pollution lumineuse.

Sources, informations complémentaires
Arrêté du 8 janvier 2021 fixant la liste des amphibiens et des reptiles représentés sur le territoire métropolitain protégés sur l'ensemble du territoire national et les modalités de leur protection
Une exemple d'action en faveur des mares : l'opération "Refuge mares" du Shna-Ofab en Bourgogne
Un producteur de chirette verte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article