La punaise américaine s'invite dans nos maisons

Publié le par Marie-Claire RAVE

La punaise américaine s'invite dans nos maisons

C'est sans doute la première fois que vous voyez cette jolie punaise toute en marqueterie se réfugier chez vous en masse pour y trouver un peu de chaleur.
Ses signes distinctifs :
- une forme très allongée, de 2 cm de longueur,
- les fémurs postérieurs fortement épineux,
- des tibias postérieurs en forme de feuille,
- un W clair de chaque côté du "dos", les hémélytres en fait.
Surtout pas d'insecticide ! La punaise du pin ou punaise américaine, ou encore punaise des cônes (son nom français n'est pas encore bien stabilisé) ou plus précisément Leptoglossus occidentalis, est totalement inoffensive pour l'être humain et les animaux. Elle ne pique pas, elle ne véhicule pas de maladie.

Invitée par le commerce international
Derrière une "invasion" il y a souvent l'homme. 
Une fois arrivée, la bête est aidée par l'absence de prédateurs naturels dans son nouveau milieu.
C'est le cas de cette punaise, originaire essentiellement de Californie. Puis elle est passée à l'Est pour arriver à New-York en 1990. Elle a profité du commerce maritime de bois pour s'installer en 1999 en Italie, pays qui lui a plu, puis en Corse en 2005, en région méditerranéenne continentale en 2006, en faisant tache d'huile en Europe où elle a continué à prospérer. Le phénomène s'est reproduit au Havre en 2010. En cette année 2018, elle est apparue en masse dans les jardins.

Un parfum très personnel
Comme les autres punaises, elle porte des glandes "répugnatoires" pour éloigner les prédateurs. Chez la punaise du pin, l'odeur est très supportable et ne nécessite surtout pas qu'on élimine la bête.

Dégâts sur les arbres
Au printemps les punaises femelles pondent sur les aiguilles de plusieurs espèces de conifères et surtout des pins, mais jamais dans les maisons ! L'incubation des œufs dure 2 à 3 semaines, au terme desquelles les jeunes punaises commencent à se nourrir des inflorescences, puis des parties les plus tendres des cônes, puis elles s'attaquent aux aiguilles, aux graines des cônes et aux petites branches.
Le développement larvaire comporte cinq stades, puis les ailes apparaissent en été au moment du passage à l'état adulte.
En cas d'infestation importante, la production de semences peut chuter. Le risque existe donc pour la production forestière mais pas pour nos jardins, où nous n'attendons pas spécialement la reproduction de nos conifères.

Ne pas les tuer, les renvoyer plutôt à la chaîne alimentaire !
La punaise du pin étant uniquement phytophage, elle n'est pas intéressée par l'homme.
Etant donné que les punaises volent et qu'elles laissent leur odeur sur les doigts, je les attrape avec une petite passoire et une feuille de papier que je glisse entre le mur (ou la fenêtre ou les meubles) et la passoire, et je les renvoie à leur place, dehors.
Pour qu'une régulation finisse par s'instaurer, il faut que d'éventuels prédateurs apprennent à s'en nourrir. En les remettant dehors en période fraîche, on peut espérer que la disette incitera certains animaux à y prendre goût en dépit de leur odeur.

Sources, informations complémentaires
L'article du site insectes.net
et celui de l'INRA.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Louise 23/11/2019 19:55

Bonjour
j'essaie d'écrire un article sur la punaise des pins dite américaine, et je n'arrive pas à trouver des sources scientifiques valables. Pouvez-vous svp m'indiquer ou je pourrais au moins une source.
Merci d'avance

Marie-Claire RAVE 24/11/2019 18:01

Voici une piste : Dusoulier F., Lupoli R., Aberlenc H.-P., Streito J.-C., 2007. L’invasion orientale de Leptoglossus occidentalis en France : bilan de son extension biogéogra- phique en 2007 (Hemiptera Coreidae). L’Entomologiste, 63(6) : 303-30 .

Clara Lou 04/08/2019 12:59

Bonjour Marie-Claire,

Merci pour votre article et le partage de votre vision. Je cherche des infos, sans succés, pour identifier les oeufs et différents stades jusqu'à l'âge adulte. Vous savez où je peux trouver des images ?

J'ai vu passer 2 ou 3 punaises sur mon balcon, au 2è étage de la résidence qui donne sur un jardin ayant 3 conifères, dont un if. J'ai pu attraper une punaise et la mettre au pied de l'if, bonne idée ? Et vous pensez qu'elles viennent de ces connifères, où qu'elles auraient pu être attirées par d'autres plantes ?

Chaleureusement,

Clara

Louise 28/11/2019 05:40

Merci beaucoup Marie-Claire!

Marie-Claire RAVE 04/08/2019 18:18

Clara,
Voici une page qui répond à votre question sur le cycle de vie de la punaise américaine. Son auteur, André Lequet, élève les insectes qu'il étudie et en photographie tous les stades : https://www.insectes-net.fr/punaise/leptoglossus4.htm
L'article comprend 4 autres pages.
Cette punaise se nourrit des inflorescence et cônes de conifères. Il est vraisemblable qu'elle provient de vos trois conifères.
Amicalement

Fg 15/03/2019 18:08

beeuurkkk immonde

et elle est considerée invasive en Europe. direct aux wc !

Marie-Claire RAVE 16/03/2019 07:48

En attendant qu'un prédateur finisse par réguler la population...