L'aulne

Publié le par Marie-Claire RAVE

L'aulne

L'aulne glutineux (Alnus glutinosa), ou verne ou vergne, est un grand arbre des terrains humides, voire détrempés, habité par le petit tarin des aulnes. Sa croissance est lente en terrain ordinaire, beaucoup plus rapide sur les berges et dans les marécages ; il peut atteindre 20 à 30 mètres. Les fleurs mâles sont de longs chatons pendants, violacés, qui peuvent projeter leur pollen au vent. Les fleurs femelles, très petites, fleurissent en février, et produisent en fin d'été un fruit, le strobile, en forme de petit cône vert puis brun foncé. Le strobile contient des akènes ailées, qu'il libère en séchant. Ensuite il reste toute l'année sur l'arbre.

Chatons, strobile vert, strobile après libération des graines et feuille en coeur inverséChatons, strobile vert, strobile après libération des graines et feuille en coeur inversé
Chatons, strobile vert, strobile après libération des graines et feuille en coeur inverséChatons, strobile vert, strobile après libération des graines et feuille en coeur inversé

Chatons, strobile vert, strobile après libération des graines et feuille en coeur inversé

Le petit tarin des aulnes
Pendant l'hiver, le tarin des aulnes (Spinus spinus) fréquente les aulnes, et aussi ses cousins les bouleaux (deux arbres de la famille des bétulacées). Essentiellement granivore, il consomme leurs graines, ainsi que les graines d'orme, de chardons et de pissenlits.
Pour compléter son menu il ne dédaigne pas les mangeoires, puis disparaît de votre vue au printemps. Vous pourriez le croire migrateur. En fait il regagne les friches et les forêts, avec une préférence pour les conifères, où il se fait très discret. Il lui arrive alors de consommer des baies et des bourgeons de résineux. En revanche il nourrit ses jeunes d'insectes.
Seuls les tarins des aulnes nordiques migrent réellement.
La population de tarins des aulnes ayant chuté de 30 % en dix ans, la plantation d'aulnes est une aubaine pour eux.
D'autres oiseaux apprécient aussi les graines d'aulne et les nombreux insectes qu'il abrite : les mésanges, les grimpereaux, les sizerins flammés, les fauvettes et même les pics.

Tarin des aulnes femelle et mâleTarin des aulnes femelle et mâle

Tarin des aulnes femelle et mâle

aulne glutineux marécage

Un arbre qui restaure les terres et maintient les berges
L'aulne est une espèce pionnière. Il se contente de sols très pauvres en nitrates, il est donc capable de coloniser les éboulis et les friches. Par la capacité de ses racines à fixer l'azote, l'aulne enrichit les sols. On l'utilise pour reboiser des terres incultes.
Son système racinaire profond et sa production abondante de rejets lui permettent de stabiliser les berges.
 

D'autres aulnes pour terrains plus secs
Votre terrain n'est pas détrempé ? Deux autres espèces d'aulne s'accommodent de terrains simplement humides (l'aulne de Corse, Alnus cordata), ou plus secs, l'aulne blanchâtre, (Alnus incana).

DifférencesAulne blanchâtreAulne glutineuxAulne de Corse
Taille10-15 m20-30 m25 m
Durée de vie100 ans150 ans100 ans
Feuilleslancéolées, moins de 15 nervuresrondes, en forme de coeur, pointe côté
pétiole, dentées
en forme de coeur pointe à l'apex
Pétiole court 
Baseen Ven Vcordée
 

(tableau du site commercial lesarbres.fr)

NB - Son pollen peut être allergisant.

Sources, informations complémentaires
Les fiches de Tela Botanica : l'aulne glutineux, l'aulne de Corse, l'aulne blanchâtre.
Pour participer à la préservation et à la plantation de haies, l'association La Haie donneurs

Retour à Arbres

Publié dans Papillons, Oiseaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article