Fenêtres et baies vitrées, un danger pour les oiseaux

Publié le par Marie-Claire RAVE

Je suis dépitée, je vous ai conseillé de matérialiser vos fenêtres avec des silhouettes électrostatiques, pour éviter que les oiseaux ne se heurtent aux vitrages.
Ce matin à France Inter, j'ai entendu Nathalie Fontrel, dans sa chronique de l'environnement, contester leur utilité.

Néanmoins, elle nous donne quelques informations sur la vision des oiseaux.

Elle confirme bien que les fenêtres sont des pièges pour les oiseaux. Les vitrages sont des miroirs qui les trompent, ils prennent le reflet du paysage pour la réalité et foncent droit dessus.
La nuit les oiseaux migrateurs sont attirés par les lumières et ils se précipitent sur les vitrages éclairés.

"Les yeux de la plupart des oiseaux sont situés sur les côtés de la tête. Ça leur permet de surveiller les abords, les côtés, et l’arrivée d’un prédateur. Mais ça les empêche de reconnaître les surfaces vitrées en face d’eux quand ils sont en vol. Ça limite leur vision stéréoscopique. Elle permet de voir les reliefs et les distances ce qui nous évite à nous les humains de foncer droit sur les portes vitrées. C’est comme si les oiseaux ne voyaient pas devant eux."

"On ne sait pas combien d’oiseaux meurent ainsi. Ils sont rapidement dévorés par les prédateurs. Les chats ou les corvidés, les oiseaux charognards, les corbeaux, les corneilles. Et les renards."

"On a des estimations. D’après une étude suisse citée par le magazine La Salamandre, plusieurs millions d’oiseaux seraient victimes des surfaces vitrées. C’est difficile d’établir un inventaire morbide et fiable."

Elle estime les espèces concernées à plus de 130.

Ses conseils :
- installer des rideaux ou des stores à lamelles,
- mettre des verres opaques comme garde-corps sur les balcons,
- fermer les volets l'hiver.

Nathalie Fontrel pense que les silhouettes de rapaces ne servent à rien. Peut-être veut-elle dire que les oiseaux sont indifférents au motif, rapace, chat ou dessin géométrique ?

Chez nous, nous sommes passés de plusieurs accidents par an à moins d'un par an en multipliant les silhouettes aux endroits stratégiques (à la hauteur des meubles et en haut des vitrages). Il est vrai que nous avons combiné avec des stores extérieurs sur la véranda et des filets d'ombrage sur la serre.

Cela vaut la peine de persister.
 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article