Ceci n'est pas une encre de Chine

Publié le par Marie-Claire RAVE

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

...malheureusement pour l'oiseau qui a heurté la vitre et y a laissé des plumes.
Et pourtant, je veille jalousement à maintenir mes vitrages sales*.
Note du Traducteur : traduction libre, littéralement "j'ai la flemme de faire les vitres".

L'oiseau, il a vu ça.
Et ping !
La solution : parsemer sur vos vitrages des silhouettes anti-collision. Inutile de tartiner les fenêtres, il suffit de quelques-unes pour matérialiser la surface. Apparemment je n'en ai pas mis assez.

 

Si j'étais un oiseau, en arrivant sur la maison, où aurais-je envie d'aller ?
Me poser sur la table que voilà, et re-ping !
Remonter vers le ciel, et re-re-ping !
Les silhouettes doivent donc matérialiser les surfaces à hauteur de meubles ou en haut des fenêtres.

 

 

Où les trouver ? A la boutique de la LPO, > Jardin d'oiseaux
> Protection et anti-collisions, il y en a dans tous les styles.

Et pour l'été ?
Un conseil de Michel Deronzier, internaute passionné de nature : des moustiquaires baissées.

Informations complémentaires sur la vision des oiseaux par Nathalie Fontrel, France Inter.

Publié dans Aménagements, Oiseaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article