Les nichoirs en céramique de Pascal Laristan

Publié le par Marie-Claire RAVE

Les nichoirs en céramique de Pascal Laristan

Et pourquoi pas des nichoirs en céramique ?
Toutes les régions depuis des siècles ont leur modèle de nichoir en argile. Cela n'a pas toujours été dans le but de sauvegarder les oiseaux, mais plutôt de manger les œufs ou les poussins ! Quelquefois aussi, il s'agissait d'attirer des oiseaux auxiliaires dans les vergers pour limiter la prolifération des chenilles. Aujourd'hui, le but est d'observer les oiseaux et de compenser la disparition de leur habitat.
Pascal Laristan, céramiste à Aujac en Charente-Maritime, s'intéresse depuis des années aux nichoirs traditionnels découverts grâce au livre de Max Labbé, qui a répertorié les traditions de plusieurs pays du monde. Outre l'aspect ethnique ou folklorique, ses prescriptions techniques ont été précieuses pour obtenir des nichoirs efficaces : dimensions du trou d'envol propre à chaque espèce, profondeur, volume, etc.
Sa préférence va aux mésanges, particulièrement sociables et, de plus, grandes consommatrices de chenilles processionnaires. Elles sont cavernicoles et ont donc besoin de nichoirs fermés. Toutefois, il a également mis au point des nichoirs semi-ouverts pour les rouges-gorges et les rougequeues.

Extrait du site www.ceramiques-laristan.com
Extrait du site www.ceramiques-laristan.com

Extrait du site www.ceramiques-laristan.com

Les avantages de la céramique
La durée de vie
Par rapport au bois, la céramique est beaucoup plus durable. Encore faut-il qu'elle résiste aux grands froids ! C'est la qualité de la cuisson qui donne à la céramique son caractère non-gélif, et c'est invisible à l'œil nu. C'est pourquoi vous ne devez acheter que des argiles certifiées non-gélives par huissier, ce qui est le cas des céramiques Laristan.
La sécurité sanitaire
Contrairement au bois mal entretenu qui peut être vecteur de maladies, la céramique est une matière inerte qui ne donne pas prise aux bactéries, ce qui simplifie le nettoyage. Une ouverture à l'arrière permet de vider et de laver le nichoir.
Une matière lisse anti-prédateurs
Les sauvagines, les écureuils, les chats ont beaucoup de difficultés à s'agripper aux surfaces courbes de la céramique, qui constitue un rempart naturel.

Extrait du site www.ceramiques-laristan.com

Extrait du site www.ceramiques-laristan.com

Des gîtes à chauves-souris
Lors du Marché des Potiers à Saint-Palais près de Bourges, une rencontre a orienté Pascal Laristan vers les gîtes pour chauves-souris. En effet, le tout proche Muséum d'histoire naturelle de Bourges est spécialisé dans les chiroptères, et son directeur, Laurent Arthur, a été de bon conseil pour la création de gîtes parfaitement adaptés.

Et encore... des abris à hérissons, à écureuils.
Lorsque l'on a mis le doigt dans l'engrenage, on ne peut plus s'arrêter.

Sources, informations complémentaires
Le livre de Max Labbé, Ces étonnants nichoirs traditionnels, malheureusement épuisé. On en trouve encore quelques exemplaires d'occasion sur internet.
Le Muséum d'histoire naturelle de Bourges
La page Nichoirs du site de Pascal Laristan

Retour à Abris et nichoirs
 

Publié dans Aménagements, Oiseaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article