Le retour des brigades molles

Publié le par Marie-Claire RAVE


.
Il est fini le temps béni de la chimie, celui du 2 en 1, du 3 en 1, du tout en 1 qui empoisonnait les limaces, les escargots de Bourgogne, et donc les orvets et les hérissons. Dans quelques jours arriveront les gastéropodes en tout genre, et il va falloir observer : à chaque situation sa solution, éventuellement à panacher.

1. L'été, sacrifier des hostas déjà bien développés, ou un pied de rhubarbe, dans un coin ombragé et caché du jardin pour y jeter les escargots de Bourgogne. Vu la dimension des feuilles la plante survivra.
 

2. Accueillir un hérisson libre de circuler d'un jardin à l'autre ou de sortir vers la campagne. Pour le fidéliser, construire un abri à hérisson, on trouve des plans sur divers sites de protection de la nature.
 

3. Surélever le potager. Chez nous, le sol est argileux, noyé l'hiver et bétonne l'été, ces carrés ont été réalisés pour sauver le sol de la noyade, et finalement les limaces en sont pratiquement absentes.
 

4. Disposer des tranches de pomme de terre sous une planche, et récolter les limaces le matin, puis les jeter chez les voisins. Pratique pour les milliers de petites limaces grises qui peuplent le sol.

 

5. Epandre de la paillette de lin ou de chanvre, qui colle au ventre du gastéropode, il n'arrive pas à progresser et fait demi-tour. Autour des plantules, la cendre de bois est très efficace, à renouveler après la pluie.
 

6. Même sans pommes de terre, leur fournir des abris divers les cueillir le matin au saut du lit.
 


7. Cercler de cuivre les endroits à sauvegarder, les gastéropodes en ont horreur.

 

8. Protéger les plantules par des bouteilles en plastique dont ont a découpé le fond, et aussi le haut s'il fait chaud. Il s'agit de les préserver le temps que les plantes soient assez fortes pour supporter une agression.
 

9. Avoir des grives musiciennes, qui cassent les petits escargots colorés sur des pierres et sur un mur, et vous laissent une collection bien alignés des restes de coquilles.
 

10. Laisser faire (pas pour les jeunes pousses !). Beaucoup de végétaux supportent sans difficulté de perdre jusqu'à un tiers de leur feuillage. Un peu de tolérance !

 

11. Un peu de land art : placer des peaux de demi-oranges sur le sol, les limaces viendront les grignoter la nuit et se réfugier dessous la journée. Jeter le tout au compost le matin.

 

 


Ce que je n'ai jamais essayé parce que je tiens à mes escargots de Bourgogne : le Ferramol, censé être sans danger, mais qui tue tout de même les gastéropodes, et la bière qui les noie.

Le coin bilan carbone 10/10, le coin zéro-déchet 10/10, le coin zéro-phyto 10/10Le coin bilan carbone 10/10, le coin zéro-déchet 10/10, le coin zéro-phyto 10/10Le coin bilan carbone 10/10, le coin zéro-déchet 10/10, le coin zéro-phyto 10/10

Le coin bilan carbone 10/10, le coin zéro-déchet 10/10, le coin zéro-phyto 10/10

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article