Merveilleuse ortie !

Publié le par Marie-Claire RAVE

Merveilleuse ortie !

Une oasis pour les papillons

L'ortie est la plante hôte unique de nombreux papillons, la Carte géographique, le Paon-du-Jour, la Petite Tortue, le Vulcain, et une plante hôte parmi d'autres pour une vingtaine d'espèces, comme la Belle-Dame ou Vanesse du chardon (qui pond aussi sur les chardons) ou le Robert-le-Diable (qui pond aussi sur le houblon) et l'Ecaille chinée (qui pond aussi sur l'Eupatoire).
Inutile de créer de grands massifs d'orties, de toute façon les papillons ne pondent pratiquement que sur la périphérie, très peu au coeur de la masse.
L'ortie aime la fraîcheur et la mi-ombre. Installez une barrière en bois au sud afin que les chenilles puissent s'installer côté soleil pour se transformer en chrysalide fixées au bois. Si vous n'avez pas de barrière en bois sous la main, un Brancusi fera l'affaire, après tout ne s'est-il pas inspiré des barrières paysannes roumaines ?

Carte géographique, Paon du jour et Robert-le-DiableCarte géographique, Paon du jour et Robert-le-DiableCarte géographique, Paon du jour et Robert-le-Diable

Carte géographique, Paon du jour et Robert-le-Diable

Un engrais et un antiparasite naturel
L'ortie s'est attiré les foudres de l'industrie chimique. Le purin d'orties a été classé PPP, produit peu préoccupant (preuve qu'il préoccupe quelques-uns) et a longtemps été interdit.
Trop naturel et surtout trop gratuit !

La démarche artistique et militante de Gilles CLEMENT

L'idée de ce paysagiste militant : il est interdit de vendre du purin d'orties, pas de le donner ! Pour entrer en résistance contre la loi d'orientation agricole de 2006 et "la confiscation du bien commun et sa marchandisation par le brevetage du vivant ", il plante un champ d'orties et fait distribuer gratuitement le purin au marché.

Filtrage en public au jardin d'orties
dans le cadre de la Biennale Internationale
d'Art Contemporain de Melle, 2007

Bourrée de silice
L'ortie est riche en minéraux, vitamines et oligo-éléments, surtout en silice. Pour en être persuadé, mettez les mains dedans. Elle développe une stratégie de guerre pour avoir la paix : des poils armés d'un aiguillon de silice, juste cassant comme il faut, assez solide pour se ficher dans la peau et assez fragile pour se briser dedans et libérer une injection d'acide formique.
Catherine LENNE, maître de conférences en biologie végétale, vous explique Pourquoi les orties piquent ?

Faire son purin soi-même
Dans ce cas, laissez pousser des masses plus importantes. Etant donné que les papillons ne pondent que sur les tiges périphériques, vous pourrez récolter le centre de la touffe sans déranger les œufs ni les chenilles.

 fleur ortie en bouton

La recette
Le but est de faire fermenter des orties dans de l'eau LOIN DE LA MAISON (l'odeur...).
Il vous faut un kg d'orties fraîches, 10 litres d'eau et un seau non métallique.
Hacher grossièrement les orties et les mettre dans l'eau, couvrir.
Mélanger tous les jours pendant une dizaine de jours. La durée varie en fonction des conditions climatiques : on sait que la fermentation est terminée quand il ne se forme plus de petites bulles.
Filtrer et jeter les résidus au compost.
Conserver le liquide filtré au frais et à l'abri de la lumière.
Il est utilisable pendant six mois au maximum.

ortie fleur

L'utilisation
Le produit que vous avez obtenu est très concentré, il faudra le diluer (1 volume pour 10 comme antiparasitaire à pulvériser, 2 volumes pour 10 comme engrais).
Riche en azote, il est indiqué pour aider au départ de la végétation au printemps, mais pas comme engrais à fleurs.
Il est aussi efficace en prévention contre les maladies cryptogamiques ; le pulvériser autour du pied des plantes sensibles à ce type d'attaque.

fleur d'ortie

S'il vous en reste
Interdire absolument à votre mari de le terminer sur les plantes d'intérieur ! Il vous faudrait six mois pour vous débarrasser de l'odeur, ça m'est arrivé !
Utilisez-le comme activateur de compost.
On l'utilise également fraîche au fond du trou de plantation des tomates.

Soupe d'orties
Tous les sites culinaires proposent leur recette. Mon expérience : utiliser uniquement de jeunes pousses, sinon l'odeur dégagée... disons n'est pas attirante.

... et
Et je ne parle pas de l'utilisation textile, comme alternative au coton, et de ses vertus médicinales, qui ne sont pas de ma compétence.

Merveilleuse ortie !
Le coin bilan carbone 10/10 - Le coin zéro déchet 10/10 - Le coin zéro phyto 10/10Le coin bilan carbone 10/10 - Le coin zéro déchet 10/10 - Le coin zéro phyto 10/10Le coin bilan carbone 10/10 - Le coin zéro déchet 10/10 - Le coin zéro phyto 10/10

Le coin bilan carbone 10/10 - Le coin zéro déchet 10/10 - Le coin zéro phyto 10/10

Créé le 4 mars 2017
Mis à jour le 16 mai 2019

Retour à Mauvaise herbe ?