Canicule et sécheresse : pénurie de nourriture pour les oiseaux

Publié le par Marie-Claire RAVE

Les oiseaux ne peuvent pas transpirer, ce rouge-queue halète pour se rafaîchir

Les oiseaux ne peuvent pas transpirer, ce rouge-queue halète pour se rafaîchir

24 juillet 2019 : le pic de canicule est attendu pour demain, alors que la sécheresse s'est installée depuis des semaines dans de nombreux départements.
Les centres de soins pour oiseaux de la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) sont débordés : les oiseaux sont mis à rude épreuve, encore plus que les humains, car ces conditions météorologiques ont une incidence directe sur leurs ressources alimentaires. Les mares et les ornières sont à sec, on n'a pas vu de flaque d'eau dans certaines régions depuis des mois, donc pas de moustiques, très peu d'insectes en général.
On conseille habituellement d'arrêter le nourrissage des oiseaux dès la fin de l'hiver. Mais on peut reprendre un nourrissage modéré dans des circonstances exceptionnelles. Ce matin à France Inter, Julien Présent de la LPO Touraine raconte que de nombreuses personnes ont recommencé à distribuer de la nourriture et que les mangeoires ne désemplissent pas.
Il nous rappelle comment aider les oiseaux.
- Exceptionnellement, pourquoi pas, distribuer de la nourriture pour remplacer les insectes.
- Disposer des récipients d'eau pour la boisson et le bain, de 3 ou 4 centimètres de profondeur, et renouveler l'eau de préférence le matin aux heures fraîches.
- Il est très difficile d'agir contre la chaleur. Beaucoup d'oisillons sont morts en se jetant hors de leur nid pour fuir la canicule. En cette période de restriction d'eau, impossible d'arroser les toits pour refroidir l'environnement des nids. Le bain est notre seul moyen d'agir.

nourrir les oiseaux en été donner à boire eau

Pour le nourrissage, j'y ajoute mes propres conseils, expérimentés depuis des années.
- Eviter la dégradation de la nourriture en distribuant de petites quantités, juste ce qu'il faut pour la journée, car elle se dégrade plus rapidement que par temps froid.
- Eviter encore plus que l'hiver les concentrations d'oiseaux pour ne pas favoriser la propagation des maladies. Pour cela, répartir la nourriture dans de multiples petits récipients dans tout le jardin.
Et ne pas oublier que le nourrissage est un pis-aller, il vaut toujours mieux reconstituer les sources naturelles de nourriture, arbustes à fruits, fleurs attirant les insectes, plantes à graines…) et l'habitat (arbres, haies, murs irréguliers permettant la nidification…) et si possible mettre en place une mare.

Publié dans Oiseaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article