Aujourd'hui 8 octobre 2018 : le rapport accablant du GIEC

Publié le par Marie-Claire RAVE

Aujourd'hui 8 octobre 2018 : le rapport accablant du GIEC

Dans un rapport publié aujourd'hui, le groupe d'experts sur l'évolution du climat alerte les Etats des conséquences gravissimes d'une augmentation des températures au-delà de 1,5°C par rapport à l'ère préindustrielle.

L'impact du réchauffement climatique
 
 à + 1,5°Cà + 2°C
Intensité des vagues de chaleurDes vagues plus chaudes de
3°C
Des vagues plus chaudes de
4°C
Pluies torrentielles en en hautes latitudes Nord, Asie de l'Est et Amérique du NordRisque élevéRisque plus élevé qu'à
+1,5°C
Perte de biodiversité
Perte de plus de la moitié de l'habitat naturel de
4 % des vertébrés
6 % des insectes
8 % des plantes
8 % des vertébrés
18 % des insectes
16 % des plantes
Agriculture
Baisse de rendement des cultures céréalières
 Plus importante qu'à +1,5°C notamment en Afrique subsaharienne, Asie du Sud-Est et Amérique latine
Coraux
Perte des récifs coralliens
de 70 à 90 %jusqu'à 99%
Pêche
Prise annuelle de poissons réduite de
1,5 millions de tonnesplus de 3 millions de tonnes
Hausse du niveau de la mer26 à 77 cm10 cm de plus et 10 millions de personnes de plus menacées
Banquise arctique
Fonte complète de la banquise en été
1 fois par siècle1 fois par décennie

 

Ils ne pourront pas dire qu'ils ne savaient pas
Limiter la hausse des températures à 1,5 % ?
"Les lois de la physique et de la chimie le permettent, ainsi que  les technologies, le changement des modes de vie et les investissements. La dernière chose, à laquelle les scientifiques ne peuvent répondre, c'est si c'est faisable politiquement et institutionnellement" (Jim Skea, membre du GIEC et de l'Imperial college de Londres).

Publié dans Découvrir, agir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article