Aujourd'hui 1er septembre 2018 : interdiction de 5 néonicotinoïdes

Publié le par Marie-Claire RAVE

Aujourd'hui 1er septembre 2018 : interdiction de 5 néonicotinoïdes

Dès aujourd'hui l'interdiction de 5 néonicotinoïdes (sur les 7 qui composent cette famille d'insecticides) entre en vigueur. Ainsi la France avance plus vite que l'Union européenne qui en interdira 3 à compter du 19 décembre 2018, et ceci uniquement pour les cultures en plein champ. Mais des dérogations seront possibles en France au cas par cas jusqu'au 1er juillet 2020.

Tueurs d'abeilles
Utilisées depuis 1990, ces molécules s'attaquent au système nerveux des insectes, donc des pollinisateurs. Même utilisés à faible dose, ils désorientent les abeilles et les bourdons, qui ne retrouvent plus leur ruche, et altèrent le sperme des mâles. Ils servent à enrober les semences et se propagent de manière systémique à l'ensemble de la plante, y compris le pollen.

Cultiver sans pesticides, pas question selon la FNSEA
Face au gouvernement qui propose des aides aux agriculteurs pour mettre en place des alternatives non chimiques, la FNSEA estime que toute autre méthode coûtera plus cher en main d'œuvre, voire que la culture non chimique est impossible pour le maïs et la betterave. Elle menace d'un possible recours en justice pour ces deux filières.

Des dérogations inquiétantes
Les apiculteurs et les défenseurs des abeilles approuvent cette interdiction, mais s'inquiètent des dérogations possibles. Ils souhaitent également l'interdiction d'un nouvel insecticide, le sulfoxaflor, qui fonctionne selon le même principe que les néonicotinoïdes, et de tout autre insecticide. Les humains en bénéficieraient aussi !

Aujourd'hui 1er septembre 2018 : interdiction de 5 néonicotinoïdes
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article