Nourriture pour oiseaux et emballages : Lettre à mon fournisseur

Publié le par Marie-Claire RAVE

Nourriture pour oiseaux et emballages : Lettre à mon fournisseur

Vous en avez assez que l'on vous impose des masses d'emballages ? Je vous suggère d'inonder les services consommateurs de lettres de ce type. Pas de droits d'auteur, à réutiliser sans modération pour toutes sortes de produits, en adaptant le texte.

Filets, seaux plastique ou les deuxFilets, seaux plastique ou les deux
Filets, seaux plastique ou les deuxFilets, seaux plastique ou les deux

Filets, seaux plastique ou les deux

Cher Monsieur Bel Canto,
ou Cher Monsieur Graines Caillard, etc.,
Depuis des années, je vous achète des boules de graisse et graines pour les oiseaux du ciel. J'ai donc été obligée de mettre à la poubelle des centaines de filets de plastique et j'ai tenté de recycler des dizaines de seaux en plastique.
En préservant les oiseaux, j'ai pollué les rivières et alimenté le sixième continent, cette masse de détritus indestructibles.
J'ai bien cherché des boules d'aliments sans filet ni seau en plastique, mais on m'impose soit l'un soit l'autre.
Je comprends que votre entreprise n'est pas philanthrope, qu'elle doit veiller avant tout à son bénéfice. Je comprends aussi que l'emballage a de multiples fonctions, dont l'hygiène et l'information du consommateur.
Mais si les entreprises qui prétendent aider la nature sont incapables de consacrer un peu d'argent à la recherche et à l'innovation pour éviter de produire des déchets, qui le fera ? Vous avez la chance de vous adresser à une clientèle sensible à la préservation de la nature, achetant un produit qui n'est pas de première nécessité, quel meilleur segment pour révolutionner l'emballage ?
Quelques pistes : vente en vrac, pellicule alimentaire que les oiseaux consommeraient, emballage compostable, ne serait-ce que dans un pot de fleurs sur le balcon... Cherchez un peu et vous trouverez ! Ce serait une bonne chose pour votre image et pour votre marketing.
En attendant, je crois que je vais faire mes boules d'aliments moi-même, ce n'est pas si compliqué.
Comptant sur votre sens commercial autant que votre civisme, je vous prie d'agréer, Monsieur Bel Canto, mes salutations écocitoyennes.
 

boules de graisse rouge gorge zéro déchet

Pas encore zéro-déchet mais en bonne voie :
Chez Truffaut : 100 boules dans un carton protégé à l'intérieur par un film plastique semble-t-il :
Chez Jardiland : 120 boules + 1 distributeur dans un carton, sans filet.
Il semblerait que le prix du carton ne se justifie que pour des quantités importantes.
Dans tous les cas, éviter les filets, il arrive que les oiseaux se prennent les pattes dans les mailles et en meurent.
Ici, un reste de fil de clôture enroulé autour d'un manche de bêche et resserré aux extrémités à la pince.

 

Je n'examine pas ici la composition des produits, peut-être un jour...

Saveur baies, sachet plastique à jeter... toutes les dérives de l'industrie agro-alimentaire humaine. Une étude comparative s'impose !

Saveur baies, sachet plastique à jeter... toutes les dérives de l'industrie agro-alimentaire humaine. Une étude comparative s'impose !

Publié dans Oiseaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maria 03/11/2019 14:34

Bonjour,

Je viens de lire votre article et je voulais juste vous remercier. Moi aussi j'adore les oiseaux et j'essaie de les nourrir sans pourtant pollué. Je vais essayer d'en lire d'autres pour apprendre. Merci encore!

Marie-Claire RAVE 06/11/2019 08:18

Merci, j’espère que vous trouverez votre bonheur !

Maria 03/11/2019 14:31

Bonjour,

Je viens de lire votre article et je voulais vous remercier. Moi aussi j'adore les oiseaux et j'essaie de les nourrir sans pourtant polluer. Je vais lire d'autres articles car il me semblent très intéressants. Merci encoore