La nymphose d'une chenille de papillon "grande tortue"

Publié le par Marie-Claire RAVE

Drôle de phénomène un samedi matin de mai : une vingtaine de chenilles à poils dorés traversent  la pelouse à une vitesse étonnante et partent à l'assaut de la maison.

Ce sont les chenilles de la grande tortue, Nymphalis polychloros.
Elles arrivent probablement du verger voisin, car leurs plantes-hôtes sont les pommiers cultivés et les poiriers. Ce verger n'est jamais traité.
Quelques heures plus tard, les chenilles se fixent sous les rebords de fenêtres et la toiture comme autant de petits saucissons un peu tordus qu'on aurait mis à sécher.

Tout au long du dimanche et du lundi matin, elles se nymphosent, c'est-à-dire se transforment en chrysalides. Cette métamorphose dure deux minutes. J'ai eu la chance de pouvoir saisir ce moment, avec mon iPhone, perchée au bout d'une échelle.
Vous pouvez trouver de bien meilleures images sur YouTube, réalisées en laboratoire, mais celles-ci, c'est la vraie vie avec tous ses défauts !

La chrysalide de face, et la chute de l'ancienne peau.

La chrysalide de face, et la chute de l'ancienne peau.

Les chrysalides ont un aspect vaguement métallique, une sorte de costume d'extraterrestre avec un double boutonnage en alu. Elles poursuivent leur transformation dans les heures qui suivent, en devenant plus sombres. 

Avant et après nymphose, à droite avec la vieille peau prise dans une toile d'araignée.Avant et après nymphose, à droite avec la vieille peau prise dans une toile d'araignée.Avant et après nymphose, à droite avec la vieille peau prise dans une toile d'araignée.

Avant et après nymphose, à droite avec la vieille peau prise dans une toile d'araignée.

Ce matin, la première chrysalide est vide.
Est apparue sur les delphiniums la première grande tortue.
Un vingtaine devraient suivre, mais ce soir il pleut...

L'imago, le papillon adulte

L'imago, le papillon adulte

Publié dans Papillons

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article