Donner à boire aux oiseaux l'hiver

Publié par Marie-Claire RAVE

Donner à boire aux oiseaux l'hiver

Lorsqu'il gèle, les oiseaux doivent continuer à boire et il est vital pour eux trouver de l'eau.

Les granivores boivent toute l'année car leur nourriture ne contient pas d'eau.

Les insectivores, qui boivent moins car les vers et les chenilles suffisent à les hydrater, se rabattent sur les graines en hiver et doivent boire eux aussi.

Vous pouvez mettre de l'eau tiède à leur disposition dans des abreuvoirs sur le rebords de fenêtre et dans le jardin. Il faudra la renouveler le matin en ouvrant vos volets, et en milieu d'après-midi si vous le pouvez.

Surtout : de l'eau PURE !

Ce que j'observe chez moi :
Les oiseaux ont vite fait de repérer vos habitudes, ils ne cherchent pas à revenir toute la journée, il leur suffit de venir boire le matin et en fin d'après-midi.
Pour ceux qui sont moins sociables, je mets un abreuvoir dans un endroit à l'abri des vents dominants et dégagé, pour leur laisser le temps de voir venir les prédateurs (mes chats surtout).
Afin d'éviter une trop grande concentration d'oiseaux, qui est agréable à observer mais qui propage les maladies, je préfère multiplier les petits abreuvoirs sur les fenêtres.

Donner à boire aux oiseaux l'hiver

Et le bain ?
Par grand froid, il vaut mieux ne pas inciter les oiseaux imprudents à se baigner car ils ne pourraient pas sécher leurs plumes.
Quelques précautions
Quand vous renouvelez l'eau, rincez l'abreuvoir, il doit rester propre.

Mésange bleue, 12 grammes à maintenir en vie, et moins 7° ce matin au thermomètre !

Mésange bleue, 12 grammes à maintenir en vie, et moins 7° ce matin au thermomètre !

Pour les passereaux, les coupelles en céramique de Saint-Félicien font très bien l'affaire sur les rebords de fenêtre.
Dans la pelouse, pour accueillir en plus les merles par exemple, un récipient large non gélif est garni de cailloux variés adaptés à toutes sortes de pattes. S'il est plein, l'été, il fait office de baignoire. L'hiver, en le remplissant moins, c'est simplement un abreuvoir.
Par les grands froids, le fait de mettre de gros cailloux tiédis (en les gardant la nuit à la maison) aide à conserver l'eau un peu plus longtemps hors-gel.

Et pourquoi pas un abreuvoir solaire ?

Un abreuvoir solaire fabrication maison (source : fiches pratiques de la LPO)

Un abreuvoir solaire fabrication maison (source : fiches pratiques de la LPO)

Vous trouverez dans le commerce, notamment en ligne, de nombreux abreuvoirs solaires alimentés par des cellules photovoltaïques.
Mais attention au sérieux et à la durabilité de ces produits. Ne risquent-ils pas d'alimenter rapidement la fabrique à déchets ? En fonction du climat de votre région et de votre présence chez vous, à voir...
On peut aussi fabriquer un système solaire passif pour gagner quelques degrés. Il consiste à insérer l'abreuvoir dans un contenant noir et fermé qui capte un peu de chaleur (illustration).
Chez moi en Bourgogne du sud, pour une à trois semaines de gel en journée par an, je  préfère renouveler l'eau chaque jour. Et puis en cas d'absence, il y a toujours les voisins !

 

Ne négligeons pas la fonction miroir

Ne négligeons pas la fonction miroir

Pour éviter de gaspiller l'énergie et limiter les déchets, adaptez les abreuvoirs à votre région.

- 1°
Abreuvoirs sur les rebords de fenêtre plein sud, eau renouvelée deux fois par jour


- 2° ou - 3°
Abreuvoirs plus massifs avec quelques pierres noires, rentrés pour la nuit
 

- 4° ou - 5°
Enterrer à demi les abreuvoirs dans un tas de compost
 

- 6° ou - 7°
Abreuvoirs solaires "passifs" en conteneur noirs, faits maison, éventuellement posés sur le compost

- 8° ou - 9°
Abreuvoirs solaires du commerce avec cellules photovoltaïques
 

- 10° ou - 15 °
Cumuler toutes les astuces précédentes et ajouter un câble chauffant pour poulailler

Publié dans Oiseaux