Gilles CLEMENT et leTiers-Paysage, réservoir de la biodiversité

Publié le

Gilles CLEMENT et leTiers-Paysage, réservoir de la biodiversité

C'est en travaillant sur l'analyse paysagère d'un site en Limousin que Gilles CLEMENT, paysagiste, a formalisé le concept de tiers-paysage.

Entre l'ombre de la forêt et la lumière des cultures agricoles, il reste des zones inclassables, des espaces où l'homme abandonne l'évolution du  paysage à la seule nature : les "délaissés" urbains ou ruraux, les landes, les marais, les bords de route, les talus de chemins de fer, ou les zones inaccessibles coïncées entre deux routes.

Les espaces voués à l'homme sélectionnent et réduisent le nombre d'espèces animales et  végétales, tandis que les espaces délaissés constituent un réservoir de la biodiversité, qui est chassée partout ailleurs.

J'ai découvert son travail en suivant la vidéo cours qu'il a donnés au Collège de France en 2011-2012 et qui sont encore disponibles en ligne.

http://www.college-de-france.fr/site/gilles-clement/course-2011-2012.htm

Le terme de Tiers-Paysage ne se réfère pas au Tiers-Monde mais au Tiers-Etat. Il renvoie au mot de l’Abbé Siéyès : « Qu’est-ce que le Tiers-Etat ? – Tout – Quel rôle a-t’il joué jusqu’à présent ? - Aucun – Qu’aspire-t-il à devenir ? – Quelque chose. »

Gilles CLEMENT

Gilles CLEMENT et leTiers-Paysage, réservoir de la biodiversité

Publié dans Découvrir, agir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article